Peintures d'Afrique et d'ailleurs par Emmanuel Baliyanga

Fleur d’Amour

 

Fleur d'Amour - par Emmnauel Baliyanga

Chaque être humain ressent un profond sentiment inexplicable qui est l’amour.

Nous pouvons définir l’amour comment un sentiment d’attachement et d’affection envers un être ou une chose. Dans ce sens, l’amour peut aller du désir passionné et de l’amour romantique à la tendre proximité du corps. Pour exprimer et montrer notre amour, nous passons généralement par les fleurs. Une culture occidentale qui devient de plus en plus planétaire. Vous remarquerez partout au monde, lors d’un mariage que  la mariée tient toujours un bouquet de fleurs, le marié quant à lui aura une fleur quelques par sur son costume. Les fleurs accompagnent presque tous  les événements importants de notre existence qu’ils soient heureux ou non. Ils sont symboles de ce que nous ressentons. C’est à travers cette plantes que nous transmettrons l’expression de notre amour. La peinture comment instrument de communication pour un artiste.

Nous avons voulu lier les fleurs à l’amour d’où cette gouache intitulée Fleurs d’amour.

Comment déclarez-vous votre amour à une femme ?

Par un bouquet de fleurs n’est-ce pas ?

Faites-le maintenant avec cette peinture « fleur d’amour ».

 

Et si vous voulez acheter la peinture originale, une carte de vœux ou une reproduction de ce tableau sur papier ou toile, contactez-moi ou cliquez sur le gadget ci-dessous

 

Art Prints

The Sentinella Mars 2011- Couverture par E Baliyanga

Il nous arrive souvent dans la vie les choses auxquelles nous n’avions jamais pensé auparavant…

C’est ce que nous appelons généralement  surprise. Depuis le mois de novembre 2011, j’ai eu une agréable surprise, cette surprise me donne la joie et l’espoir à chaque instant…Vous vous demandez quelle est cette surprise ? C’est en choisissant  une image de Barack Obama, devant servir de couverture que j’ai rencontré une merveilleuse artiste surnommée MIKI. Cette  artiste de renommée internationale a réalisé un magnifique portrait de l’actuel Président Américain qui m’a directement séduit  par la finesse avec laquelle elle manie les crayons de couleurs…par l’expression qu’elle a donné à cette œuvre intitulée Yes we can. Après son accord pour l’utilisation de cette belle image, Miki a voulu me découvrir, juste parce que je lui ai dit que je suis artiste mais j’ai abandonné la peinture parce qu’elle ne nourrit pas son homme ici en Afrique. Ma réaction l’a bien choquée, mais c’est ce choc qui a engendré mon espoir. Elle a eu la curiosité de voir mes œuvres ce que je lui ai directement produit !!!Mais je croyais qu’elle allait me décourager que je suis nulle !!! A ma grande surprise elle m’a beaucoup félicité et m’a directement proposer beaucoup d’option pour reprendre goût de la peinture, notamment m’inscrire dans des sites d’artistes. Après je lui ai conté l’histoire de ma vie : Mon histoire l’a beaucoup touchée et elle m’a dit qu’elle voudrait la faire publier dans la presse.

Quelques semaines plus tard, elle m’a dit qu’elle a des amis qui ont un magazine qu’elle va leur demander s’ils pouvaient accepter de publier mon histoire et  ma rencontre avec elle, bref tout ce qui peut me redonner l’espoir de vie et de continuer à peindre. Quelques jours après, elle me dit que les éditeurs de ce Magazine ont accepté. Cette nouvelle a été une immense joie pour moi. Miki m’a directement demandé de rédiger quelque chose ce que j’ai fait avec plaisir. Mon texte était très long et j’avais peur que le Magazine allait le rejeter !!!Miki m’a traduit le texte en bon Anglais et j’ai été très impatient de voir paraître ce  numéro qui devait sortir en mars 2011. Je viens de le recevoir en version numérique. La une qui porte l’une de mes tableaux est très artistiquement présentée ce qui donne une autre dimension à cette œuvre, la première que j’ai vendu à l’internet…Quelle joie. L’intérieur de ce Magazine Sentinella est très super !!! la présentation des différentes rubriques est concise, très originale, séduisante facile à capter l’attention du lecteur. Miki m’a ressuscité et m’a remis dans le monde artistique !!! Quelle surprise de rencontrer une personne si particulière et généreuse. Je tiens aussi dire merci aux éditeurs de ce Magazine qu’ils trouvent ici mon expression de ma profonde gratitude. Ma gratitude va aussi à Kev Moore, compagnon de Miki, qui ne cesse de me prodiguer de bons conseils, qui me fait de mails pleins de mots remplis d’espoir.

Emmanuel Baliyanga dans The Sentinella Mars 2011

Vous pouvez lire l’article en ligne en cliquant ici

 

Le Fruit du Jardin d'Eden - par Emmnauel Baliyanga

Ce tableau peint avec la gouache est ma toute première  composition tirée de l’inspiration de l’artiste Miki. J’ai souvent apprécié la manière et le style de Miki et mon rêve c’est être libre dans la création comme on le remarque chez cette artiste. Lors des préparatifs de la Saint Valentin en Andalousie, Miki a présenté une œuvre à la compétition organisée  à la galerie EL Retiro  à Turre pour cette fête des amoureux, son œuvre WAVE LOVE/VAGUE D’AMOUR qui a d’ailleurs remporté le premier Prix m’a profondément  émerveillé. Des lors j’ai alors commencé à chercher un sujet que je peux peindre dans le même sens. Prenant alors comme exemple le fruit du jardin d’Eden, j’ai me suis lancé, parce que quand on était tout petit, à la catéchèse on nous a appris que Adam et Eve ont mangé un fruit interdit. On s’imaginait dans nos petites têtes de bambins que c’était très probablement une pomme.

C’est plus tard que j’ai appris que c’est un langage codé, que ce fruit était autre chose !!!! C’est ce autre chose que je viens de démontrer ….afin de peindre !!!

 

Love Wave – par Miki

Et si vous voulez acheter la peinture originale, une carte de vœux ou une reproduction de ce tableau sur papier ou toile, contactez-moi ou cliquez sur le gadget ci-dessous

Sell Art Online

L’art de prier…

 

Père Joachim Rossello - par Emmanuel Baliyanga

Détail d’un tableau mural de 7 x 3 m, huile., pour une salle de prières d’une congrégation religieuse au Cameroun, dont le père Rossello est le fondateur.

Lorsque je suis arrivé au Cameroun en avril 1996, j’ai retrouvé beaucoup de compatriotes réfugiés. Quelques mois après, l’Abbé Bernardin de nationalité rwandaise,  étudiant à l’Université catholique d’Afrique Centrale basée à Yaoundé ;  fonda un Ballet-Chorale URUYANGE, je fus parmi les premiers membres.  Au sein de ce ballet, qui se réunissait une fois par semaine, l’Abbé Bernardin m’accordait 30 minutes pour enseigner le dessin et la peinture  à certains membres dudit groupe. L’un des locaux de la congrégation des Missionnaires des sacrés cœurs de Jésus et Marie nous servait de lieu de répétions.  Notre maître de chant (le maestro) était issu de cette congrégation Père Jean-Bosco Nsengimana.  Une fois par an on organisait la journée des portes ouvertes. C’est lors de cette journée en 1998, que le Père Santos GANUZA LASA me remarqua et  me demanda de passer le voir. Quand je suis allé le voir, il m’a remis deux cartes postales de Joachim Rossello pour la reproduction. Ce que j’ai fait. Après, il m’a demandé de faire la même chose sur un mur interne de l’une des salles de prière. Ce travail m’a pris plus de deux semaines. Cette œuvre s’étend sur un mur de 7m sur 3 m, elle est en peinture à l’huile. Je signale que le Père Santos GANUZA Lasa, est parmi les premiers missionnaires de sacrés cœurs arrivées au Rwanda, pays qu’il a quitté à cause du génocide pour le Cameroun. Il parle couramment le Kinyarwanda.  Je n’ai plus de ces nouvelles. Lorsque je suis prendre les photos, le 20 février 2011, j’ai été accueilli chaleureusement par le Père Jose Ramon OSABA, qui m’a autorisé de prendre les photos en me disant qu’il espérait je les prends pour une bonne cause.

 

Patinage artistique - par Emmnauel Baliyanga

Peinture a la gouache

C’est avec les images de télévisions que j’ai vu pour la première fois le patinage artistique et du coup ce sport m’a attiré.
En tant qu’Africain qui n’a jamais quitté le continent, je n’ai jamais vu la neige mais j’en attends parler !!! Je me disais que lorsqu’il neige toutes les activistes s’arrêtaient. En ayant cet idée dans la tête, quelques années plus tard je vu le ski, mais il ne m’a pas beaucoup intéressé. Toutefois, ce sport m’a ouvert les yeux sur les activités hivernales.
Après le ski, j’ai découvert le patinage artistique, un sport qui me plait beaucoup. Quand je regarde  ce sport, je suis émerveillée par tout ce qu’on peut faire avec le corps humain : Les combinaisons des mouvements, les sauts, l’exécution  des pivots  tout en tenant sa partenaire qui tourne autour. J’aimerais voir de mes propres yeux ce sport si merveilleux.

Et si vous voulez acheter les peintures originales, une carte de vœux ou une reproduction de ces tableaux sur papier ou toile, contactez-moi ou cliquez sur le gadget ci-dessous

 

Art Prints

Les Amants

 

Les Amants - par Emmanuel Baliyanga

Sculpture sur bois

Bois : Iroko du Cameroun
Dimension : 20 x 60 cm

Dans  la société ancestrale rwandaise les hommes et les femmes devraient reste chastes jusqu’au jour du mariage. Il n’y avait pas de fiançailles proprement dites entre les futurs mariés. Les parents des mariés s’entendaient sur toutes les modalités de demande en mariage et fixaient la dot. Les mariés se voyaient pour la première fois lors de la demande de la main de la jeune fille ou le lendemain de leur première nuit de noces. Signalons que ce sont les parents du futur marié qui choisissaient pour lui sa future épouse.
Cette sculpture représente  la première nuit de noces. L’époux devait arrêter de force son épouse pour passer à l’acte conjugal. Ce rituel était très difficile pour les deux jeunes mariés : L’homme devait montrer à son femme qu’il la maitrise physiquement et mentalement. Quant à la femme, elle devait se débattre pour échapper à cet acte…mais à la fin, épuisée elle cédait. Lorsque la femme arrivait à céder…la maman  du jeune homme et ses amies qui suivaient le scénario en cache poussaient des cris de joie !!! Pour dire que le mariage est consommé. Avec l’arrivée des colonisateurs blancs et l’enseignement au christianisme, les mentalités ont beaucoup changé, il n’en plus ce genre de mariage.

 

Si vous êtes intéressé par cette sculpture, contactez-moi directement.

 

Saint-Valentin 01 - par Emmanuel Baliyanga

Peinture a la gouache

Ce n’est que depuis 4-5 ans que la Saint-Valentin a pris de l’ampleur. Elle est présente chez les 15-35 ans. Les gens la fêtent parce qu’elle vient d’ailleurs, de l’Occident. On remarque dans les rues de Yaoundé et de Douala, des annonces de réduction de prix et de cadeaux offerts, sur les banderoles des échoppes. Les cabarets organisent des soirées Saint-Valentin à prix promotionnel.

Saint-Valentin 02 - par Emmanuel Baliyanga

Peinture a la gouache

En 2007, lorsqu’il y avait encore  des salles de cinéma, dans ces salles étaient programmé ou reprogrammé de nombreux films d’amour, comme Titanic, Roméo et Juliette…Mais à cause de la crise économique il y a plus de salles de cinéma, toutes ont été fermées. Actuellement, certains couples  se contentent d’acheter aux prix dérisoires des CD de films d’amour ou des CD de séries sud américaines, tél que  Rosa sauvage, Mari mar, el diablo

Les opérateurs de téléphones  proposent  aussi des SMS le jour de la fête, à 40 F CFA, au lieu de 80, en temps normal. Ça, c’est  le cas d’une classe dite des évolués, la classe moyenne n’a pas dans ses habitudes cette fête qu’elle considère des gens aisés. Dans les villages du Cameroun certains gens n’ont jamais  entendu parler de cette fête.

Saint-Valentin 03 - par Emmanuel Baliyanga

 

Et si vous voulez acheter les peintures originales, une carte de vœux ou une reproduction de ces tableaux sur papier ou toile, contactez-moi ou cliquez sur les gadgets ci-dessous

Art Prints


Sell Art Online

Nuage de Tags

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.